UN CLIENT BIEN ÉTRANGE

Il fallait que je vous raconte un truc qui m’est arrivé ! Promis, c’est du 100 % vrai !

Il était 9h30 environ ce matin quand j’ai reçu un coup de fil des plus étonnant. Je décroche tout naturellement, et j’entends ceci :

Ouiii… Bien le bonjour mademoiselle… Pardonnez-moi de vous déranger de si bonne heure…

« De si bonne heure » ? Il est le matin bien entamé mais j’apprécie sa politesse. Je note également que mon interlocuteur a un accent très prononcé et parle lentement pour être bien compréhensible, il continue :

Je me présente, je suis monsieur Tepes, PDG de D-Pharma. En parcourant internet à la recherche d’une personne pour m’aider dans la réalisation de mon site web, j’ai cru comprendre que la création de contenu était la spécialité des… hum. Rédacteurs web… C’est bien cela ?

Je réponds par l’affirmative, imaginant un nouveau contrat signé à la fin de cet échange. J’enchaîne :

Vous avez frappé à la bonne porte monsieur Tepes !

Mince, ce nom me dit quelque chose… Bon, je fais fi et me concentre sur notre échange. Ce dernier me passe une commande de dernière minute, soit trois textes d’environ 500 mots chacun, à livrer dans maximum une semaine.

Là il m’explique sa société : il est fondateur et PDG d’une entreprise pharmacologique pour l’avancée de l’alimentation végétale. Ma thématique, chouette ! Bref, il a donc besoin de trois textes pour la semaine prochaine, il me développe brièvement les détails :

  • 500 mots chacun, avec un ratio autorisé de plus ou moins 5 % maximum (soit 25 mots)

  • 1 article sur les compléments alimentaires végétaux de sa société

  • 1 article sur la gélose (gélatine végétale)

  • 1 article sur les polysaccharides végétaux (qui est également une sorte de gélatine végétale)

  • 1 mot clé principal pour chaque article

  • 2 mots clés secondaires également pour chaque article

Voici pour les banalités, il m’avait dit qu’il m’enverrait un brief complet dans la journée. Bien sûr, pour cette prestation, il a naturellement demandé mon tarif. Annoncer que ce serait 150 euros environ ne lui a posé aucun problème.

C’est mon domaine (l’alimentation végétale) mais le côté pharmaceutique m’est moins familier, aussi je pense avoir un peu de recherche à faire.

Pour réaliser au mieux la commande, je lui demande qui est sa cible, ou du moins, son objectif vis-à-vis de sa cible. Il répond donc :

J’ai été durant longtemps un mordu de viande, mais désormais, je souhaite me tourner vers une alimentation plus propre, saine et équilibrée, et mon désir est de faciliter, grâce à mon entreprise, la transition alimentaire de ma clientèle.

J’acquiesce, je ne peux qu’encourager cette démarche après tout ! Bref, l’échange dure un bon moment, pour terminer très positivement. Il semble intéressé par mes compétences et mes qualités rédactionnelles. Impeccable !

Après une petite demi-heure après avoir raccroché, je reçois un mail d’un certain monsieur Vlad D. Tepes. C’est lui. Je regarde immédiatement, il me dit être ravi de notre conversation, le brief est sensiblement identique à ce qu’il m’a dit, à quelques détails près, et qu’il a hâte de recevoir la commande.

Par ailleurs, il m’a bien précisé que la commande lui sera personnellement livrée, aucun problème pour moi.

La signature du mail indique le lien du site web, j’y vais tout naturellement, quand je remarque l’URL : la fin du site se termine par « .ro », je vais donc voir à quoi cela correspond, et il s’agit de l’extension nationale des noms de domaine de la Roumanie.

Donc un PDG roumain (d’où l’accent malgré son français irréprochable…) m’a passé commande pour son site, roumain, avec des articles français. Je ne cherche pas plus loin cependant, et après un instant j’ai le déclic.

Vlad D. Tepes, accent roumain, site web de même nationalité, je blêmis… Dracula m’a passé commande !

Non je plaisante, c’était juste pour vous souhaiter un joyeux Halloween !

halloween-citrouille

Laisser un commentaire