QUI SUIS-JE ?

Nul effet provenant de la raison ne peut durer toujours, parce que les désirs des hommes changent suivant les influences du ciel – La Divine Comédie, Le Paradis Chant XXVI, Dante

Enfant, j’aimais coucher sur papier les idées qui me passaient par la tête, même s’il est vrai que cela ne dépassait jamais quelques pages. Adolescente, j’ai essayé plusieurs fois de rédiger une histoire, ou deux, ou trois. Mais ces tentatives ont été rapidement avortées. Jeune femme, j’ai commencé à tenir un blog, qui n’avait ni queue ni tête, sa ligne éditoriale était inexistante, mais j’aimais à écrire des articles sur tout et rien.

Enfant, je n’aimais pas spécialement lire, il est vrai, mais je me suis rattrapée. Adolescente, je me suis mise à lire  – comme 95% des jeunes gens de mon âge – des mangas. Un style de bandes dessinées bien spécifique que nous connaissons bien maintenant. À la fin de mon adolescence, je suis tombée amoureuse des romans de Anne Rice. Une romancière à la plume romantique et sauvage, dont les récits m’ont séduite.

Aujourd’hui, jeune adulte – Peter Pan me détesterait – j’écris des nouvelles que je termine, même si elles ne font que quelques pages. Je rédige des articles pour le web, afin d’aider les sociétés à gagner en visibilité, en qualité et en contenu.

UN LANCEMENT HASARDEUX

Lorsque l’on demande à un enfant ce qu’il souhaite faire plus tard, les chances qu’il réponde « Rédacteur Web » sont très minces.

Je rêvais d’être dessinatrice, puis illustratrice, vétérinaire, ou encore comédienne, professeure d’école, et même, tatoueuse. Rien ne prédisait que je prendrais un jour le cap du clavier.

C’est à la suite de mon service civique que j’ai décidé de me lancer, sauter à pieds joints dans un tourbillon sombre et hasardeux. Ce fut l’une des plus grandes décisions de ma vie : me lancer en indépendante.

Je n’ai jamais aimé la facilité. J’aime prendre des risques, et j’aime, aussi étonnant que ce soit, me planter, tomber, me rétamer sur le bitume. Je ne suis pas vraiment maso, mais pour apprendre, il faut se casser la gueule ! 

Je n’aime pas demander de l’aide, sauf si je n’ai pas le choix. Mais soyons réalistes, si le pot de cornichons me résiste, j’appelle à la rescousse.

LES COMPÉTENCES DANS LE TEMPS

Le rire et les pleurs suivent de si près les émotions qui les font naître, qu’ils obéissent bien moins à la volonté chez les hommes sincères – La Divine Comédie, Le Purgatoire, Chant XXI, Dante

Lorsque je me suis plongé à corps perdu dans la rédaction web, j’imaginais, naïvement, que savoir écrire serait suffisant. Candide et pure que j’étais ! J’ai rapidement déchanté quand, faisant des recherches sur le métier, j’ai découvert le référencement naturel ainsi que toutes les compétences nécessaires.

Alors je me suis formée à cette exigence, à comprendre la subtilité du référencement, et à comprendre comment l’utiliser.

J’ai aussi appris à raconter, à narrer pour que l’on puisse, en lisant mes textes, ressentir quelque chose. Un sentiment, une émotion, un détail qui marque l’esprit. Le Storytelling a un grand pouvoir, autant que celui d’une messe hypnotisant les foules.

L’art d’envoûter le lecteur est délicat, car chaque lecteur est différent… Mais il y aura toujours un lecteur réceptif aux mots employés. Et l’art d’envoûter les moteurs de recherche est d’autant plus subtil que parfois insensé, et cela s’apprend avec rigueur.

Je me perfectionne encore, à mon rythme, pour transmettre aux sociétés des écrits de qualité, d’une richesse et d’une valeur ajoutée qui soit réelle.

DES PENSÉES ÉTRANGES POUR UN ESPRIT CASSÉ

Vous qui entrez, laissez toute espérance – La Divine Comédie, L’Enfer, Chant III, Dante

En dehors de l’écriture, de la lecture et de la langue française, il est des choses que j’apprécie particulièrement en ce monde :

  • Les jeux, de société, d’objets cachés, vidéos, ou de rôles, tout y passe
  • Dessiner, peindre, à la plume ou au stylet
  • Mon chat, qui est pour moi un mélange bizarre d’amour et d’idiotie, ainsi qu’un doux murmure au réveil pour signaler l’absence de croquettes dans sa gamelle
  • Retrouver tout objet per – égaré – par mon compagnon, même si nous ne sommes pas dans la même pièce, et que je n’ai absolument pas bougé de ma place
  • Le pouvoir de l’imagination au travers de mon degré de paréidolie visuelle

Mais qu’est-ce qu’un esprit cassé ? Un esprit qui pense et agit différemment de la norme, je suppose. Étrange, impulsive, détraquée.

Je pense avoir un esprit cassé, et sans cette cassure, je n’en serais pas là aujourd’hui, je n’aurais pas sauté dans un tourbillon hasardeux, et je n’aurais jamais pris autant de plaisir en rédigeant des textes.

Mais ne tentez pas de me comprendre, vous n’y arriverez pas, car mon esprit est trop renversé. Abandonnez tout espoir d’y parvenir.

Je vous ai dit que j’aimais d’amour ce fou – génie – de Dante ?

L’amour et un noble cœur ne font qu’un, et quand l’un ose aller sans l’autre, c’est comme quand l’âme abandonne la raison – Vita Nova, chapitre XI, Dante