PLATEFORMES DE RÉDACTION WEB

Lorsque l’on est un rédacteur en herbe et que l’on veut faire ses preuves, et se faire un peu de revenus, il est vrai que l’on tend à se diriger instinctivement vers les plateformes de rédaction web dédiées. C’est blindé de demandes de textes, mais aussi de rédacteurs désireux d’obtenir les commandes qui les intéressent. C’est une sorte de champs de bataille où il se déroule une guerre passive. Les rédacteurs offrent leurs services, et si leur candidature plaît, ils sont retenus et obtiennent la commande. 

LES PLATEFORMES : BIEN OU PAS BIEN ?

C’est LA question que se pose tout rédacteur web qui débute : 

Connaissez-vous de bonnes plateformes pour débuter en rédaction ?

LES PROBLÈMES DES PLATEFORMES DE RÉDACTION

Pour vous inscrire, aucun problème, pour générer du revenu, c’est un peu plus délicat. Il y a deux difficultés majeures avec une plateforme de rédaction : 

  1. Obtenir une commande, car l’on estime que vous avez les compétences nécessaires, ce qui n’est pas toujours le cas 
  2. Générer un revenu suffisant 

Pour faire court, je suis inscrite sur quelques-unes, et pour l’instant, tout ce que je vois, c’est du profit à l’état pur ! Une commande de 16 textes de 300 mots chacun, pour un total de 80€, par exemple. 

Pour beaucoup de débutants, c’est une aubaine ! Pour un professionnel, c’est une blague. Mais pour se faire connaître, apprendre le métier, trouver des contacts, c’est une idée. Il y a du bon, comme du mauvais. 

UNE LISTE DE PLATEFORMES

  • Rédacteurs.com
  • Textbroker
  • Textmaster
  • Scriber
  • 404works
  • Codeur.com
  • Upwork
  • Malt
  • 5€.com
  • etc… 

La liste est très longue, mais les rédacteurs sont rémunérés de la même manière : pas assez pour le travail fourni. 

UN PEU D’ESPOIR ?

Il existe une plateforme un peu plus généreuse et elle répond au doux nom de Wriiters. Sur celle-ci, vous proposez VOS textes avec VOTRE tarif. Malgré la commission retenue par la plateforme, vous pouvez recevoir bien plus de revenus que sur les plateformes nommées au-dessus… Si les articles que vous proposez intéressent, évidemment. 

LE YIN ET LE YANG DES RÉDACTEURS WEB

Si c’est occasionnel, pourquoi pas vous lancer ? Mais si vous voulez VRAIMENT en vivre, n’espérez pas y arriver avec ces plateformes. Elles peuvent aider, mais c’est tout. 

Elles font partie des « ennemis » des rédacteurs web que j’évoque brièvement dans l’article Rédacteurs Web ; les prostitué(es) d’Internet. En effet, les plateformes imposent leurs tarifs et ne vous laissent aucunement le choix de la négociation avec le client. 

Certains rédacteurs en revanche, sont ravis de ces plateformes, offrant ainsi du travail et une rémunération. Il y a cependant, c’est vrai, quelques avantages notoires : 

  • Vous ne vous prenez pas la tête à chercher des clients
  • Vous pouvez vous faire des contacts
  • Gagner en expérience, que ce soit pour de la qualité professionnelle ou standard, exigeant des connaissances en SEO ou non. De quoi vous faire la plume ! 

C’est donc une bonne ET une mauvaise chose. À mes yeux, c’est surtout du négatif et peu de positif… Mais beaucoup y trouvent leur compte (surtout les clients), et c’est le principal. 

SE FAIRE LA MAIN AUTREMENT QUE PAR LES PLATEFORMES

Il existe des lieux dédiés pour les rédacteurs web, des plateformes professionnelles, tels que LinkedIn (que Yann Le Nen apprécie beaucoup, vous pouvez d’ailleurs retrouver ses précieux conseils sur sa chaîne Youtube, même s’ils ne sont pas focus rédacteurs web 😉 ), ou encore Viadéo, mais en moins performant… Vous pouvez aussi vous rendre sur des forums,  sur des groupes Facebook. Retrouvez d’ailleurs Yann Le Nen sur le sien : Esprit Libre Entraide Auto Entrepreneurs / Freelances / Indépendants où l’on retrouve plein d’indépendants, rédacteurs web compris ! 

Vous avez de nombreuses possibilités pour vous exercer à la rédaction. Moi j’ai commencé par un blog, qui à la base est un site vitrine. Je le propose à de futurs clients pour leur montrer ce que je peux rédiger, le ton employé, la qualité du texte, etc. 

FAITES VOUS CONNAITRE ! 

Quittez votre domicile avec des cartes de visite à jour en poche, qui sait ? Peut-être que vous trouverez un client chez votre boulangère ? Participez à des événements (toujours accompagné(e) de vos cartes de visite), plus il y a de monde, plus vous avez de chances de repartir avec des contacts et des prospects ! Utilisez des méthodes décalées, telles que le Creative Marketing ! Soyez original(e) ! Sortez du lot ! Et surtout, soyez patient, Rome ne s’est pas faite en un jour 😉 … 

Laisser un commentaire