LES COMPÉTENCES DU RÉDACTEUR WEB

Écrire pour le web, rédiger des articles, avoir une bonne orthographe, etc… Tout cela fait partie des compétences du rédacteur web.

Cependant, il est nécessaire de comprendre qu’être rédacteur web, ce n’est pas taper bêtement sur son clavier, le regard dans le vide. Un vrai et bon rédacteur doit s’armer d’une foule de compétences bien précises.

Le rédacteur web débutant comprendra très vite que sa seule rédaction, même au français impeccable, ne lui suffira pas, ainsi qu’à sa clientèle. Alors que faire dans ces cas-là ? Après près de 6 mois à penser son français parfait était suffisant, comment se développer et se démarquer ? Comment attirer le client ? C’est là tout le problème. La réponse est à la fois complexe et simple : il faut apprendre et se former.

Les aînés sont là pour nous guider

S’il y a bien un point à ne pas oublier, c’est que le métier de rédacteur commence à dater. De fait, je ne suis pas la première et vous non plus. Les aînés qui sont passés par là sont nombreux, et peuvent épauler les jeunes pousses dans le métier.

La communauté des rédacteurs web est très large, chacun avec son propre vécu et retour sur cette expérience. Chacun d’entre eux peut fournir une source incommensurable d’informations et d’indications à suivre.

Mais loin de se reposer sur nos lauriers ou sur les épaules de nos aînés, il faut savoir se prendre en main, pour acquérir les compétences nécessaires.

Se former pour partir du bon pied

Pour commencer, avant de se lancer dans la recherche de contacts, prospects ou clients, il est impératif de se former un minimum.

Trouver des formations n’est pas bien difficile en vérité. Nombre d’entre elles peuvent se trouver sur les sites de recherches d’emploi :

  • Indeed
  • Pôle Emploi (évidemment)
  • Linkedin
  • Les sites web tels que SEOmantique, offrant parfois une formation complète à suivre.
  • Les agences web
  • Etc…

Les opportunités sont nombreuses, et ceux qui disent que se former est difficile, introuvable, ou autre, sont tout simplement de mauvaise foi.

Se former ne signifie pas toujours suivre une formation comme on l’entend. Mais cela peut passer par l’autodidactisme, tout simplement.

Comment faire ceci ? Comment faire cela ? Je ne comprends pas ceci. Il faut que j’apprenne cela.

Il existe nombre d’informations sur le web pour apprendre seul(e). Et si c’est trop dur, trouver des aînés pour comprendre, apprendre, et expérimenter n’est pas plus compliquer que d’ouvrir une porte. Il suffit de le vouloir.

Cela peut paraître présomptueux, pourtant, c’est la vérité. À l’heure où j’écris ces lignes, nous sommes le 14 décembre 2018. Je me suis lancée officiellement le 13 avril 2018.

Avant cela, je me suis formé un minimum sur la rédaction et le SEO, de janvier à mars 2018. Aujourd’hui, presque un an plus tard, j’ai fait quoi ? J’ai subi une nette amélioration de mon orthographe, de ma qualité syntaxique et de mes connaissances en SEO. De plus, je suis également une nouvelle formation, dans l’optique d’approfondir un peu plus mes connaissances.

ON ARRÊTE JAMAIS D’APPRENDRE

Que ce soit en rédaction web ou pas, l’être humain évolue et apprend chaque jour. Dans le domaine de la création de contenus web, il est plus qu’essentiel de continuer à apprendre tout ce qui s’y rapporte. C’est ainsi que l’on pourra s’améliorer.

Pour ceux qui souhaitent pouvoir répondre à un maximum de qualités, demandées par la clientèle, il faudra commencer par aiguiser sa plume.

Laisser un commentaire